Pourquoi opter pour un métier d’assurance pendant ses études ?

De la maison à la voiture en passant par les objets personnels, les vacances et autres, les assurances nous soutiennent dans tous les aspects de la vie quotidienne. Ce secteur est donc un pilier incontournable de la société et rejoindre les effectifs de la filière peut être une opportunité pour ajouter sa pierre à l’édifice. Quelles sont les raisons qui peuvent motiver à rejoindre cette filière ?

Métier d’assurance : pourquoi suivre une formation ?

Suivre une formation en assurance est avantageux à bien d’égards. Ainsi, vous pouvez suivre des cours en vous rendant sur ce site https://www.aidebtsassurance.com/

Lire également : Comment négocier un contrat de location avec des clauses avantageuses pour le propriétaire ?

Un secteur assez généreux

L’ensemble du secteur vise à protéger les particuliers et les entreprises contre les aléas de la vie tout en les soutenant dans leurs projets. Il y a quelques années, des milliards d’euros de cotisations ont été redistribués aux assurés au titre de cette protection indispensable. De plus, 90 % des sociétés d’assurances sont des petites entreprises implantées sur tout le territoire. Cela garantit un engagement de proximité dans la relation client.

Un secteur offrant de nombreuses perspectives d’emploi 

La filière offre plus de 140 métiers réunis au sein des quatre secteurs d’expertise. Ces derniers sont les sociétés d’assurances, le courtage, les sociétés d’assistance et les agences générales d’assurances. Les possibilités de carrière sont donc nombreuses et variées pour tous les profils. 

A lire également : Comment la situation professionnelle (CDI, CDD, intérim) impacte-t-elle l’éligibilité au crédit ?

Par exemple, un chargé de clientèle peut conseiller, négocier et conclure la vente des contrats, tandis qu’un juriste peut répondre aux besoins des entreprises. Les experts dommages interviennent quant à eux directement sur le chiffrage de l’indemnisation en cas de sinistre. Dans le domaine du courtage d’assurance, un chargé de comptes doit gérer un portefeuille clients. 

Un secteur à multiple formation 

La diversité des métiers dans le domaine de l’assurance s’explique par la pluralité de formations qui y mènent. Les postes en lien avec la relation client sont notamment accessibles dès un niveau de diplôme bac +2. 

Cela est dû à des formations telles que le BTS Assurance ainsi que le BTS Management commercial opérationnel (MCO). D’autres diplômes octroyés comme le BTS Négociation et digitalisation de la relation client (NDRC).

Suivre un cursus de trois ans en bachelor universitaire de technologie (BUT) en Techniques de commercialisation, Carrières juridiques ou Gestion des entreprises est recommandé. Ce chemin permet d’accéder à une plus grande variété de métiers. 

Les licences et masters spécialisés permettent quant à eux de développer une expertise pointue dans des domaines tels que l’économie, le commerce, le droit ou encore la banque. La formation en alternance est très appréciée dans le secteur et favorise une insertion professionnelle rapide pour les jeunes diplômés.

Quels sont les chiffres du secteur par le passé ?

Le secteur de l’assurance est un secteur dynamique. Malgré la pandémie, il a recruté plus de 16 000 personnes en 2019 et près de 15 000 en 2020, selon l’Observatoire de l’évolution des métiers de l’assurance. 

Ce dernier se concentre sur l’emploi au sein des membres de la Fédération française de l’assurance. Avec plus de 149 000 travailleurs en poste, l’assurance offre une perspective solide pour les jeunes professionnels. 

Ces postes incluent 60 % de femmes, et une moyenne de 50 % de personnes recrutées ayant moins de 30 ans. Si l’on inclut les acteurs affiliés à la Mutualité française et au Centre technique des institutions de prévoyance, l’effectif global dans le secteur grimpe à environ 255 000 professionnels.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut