Meilleurbanqueenligne.fr » Banque » Calcul du chômage : Comment sont calculées les allocations chômage ?

Calcul du chômage : Comment sont calculées les allocations chômage ?

Le taux de chômage atteint en février 2018 un pourcentage de 8.9% en France, un taux très élevé par rapport à d’autres pays d’Europe comme l’Allemagne qui ne compte que 3.5% cette année. Avec un chiffre pareil, il est normal que le calcul des allocations chômages soit un des sujets qui intéressent le plus les gens. Combien toucherez-vous cette année ? Et comment votre allocation sera calculée ? Il est tout à fait normal de vous posez toutes ces questions. Ne vous inquiétez pas, la rédaction est là pour répondre à toutes vos interrogations!

Comment se calculent les allocations chômage ?

Il faut tout d’abord savoir que le montant de votre allocation est définie et calculée selon votre salaire brut perçu pendant les 12 mois qui précèdent la fin de votre contrat : Et plus votre salaire était élevé, plus vous toucherez. Cela fonctionne principalement par pourcentage, avec un minimum de 29 euros minimum brut par jour, et un maximum de 248,19 euros.

Comment calculer son propre droit ? Vous pouvez vous situer facilement avec la méthode suivante :

  • Si votre salaire mensuel brut pris en compte était inférieur à 1154 euros ; votre allocation chômage journalière brute sera de 75% du salaire brut.
  • Par contre, si votre salaire est égale à 1154 euros, ou compris entre 1154 euros et 1264 euros, vous toucherez une allocation chômage journalière brute de 29 euros, ce qui représente le minimum touché.
  • Si vous touchiez un salaire qui était compris entre 1264 euros et 2140 euros, la formule sera différente et vous toucherez alors une allocation chômage journalière brute de 40,40% du salaire considéré, plus 11,92 euros qui ne sont jamais variables puisqu’ils sont considérés hors pourcentage.
  • Si vous touchiez un salaire qui était compris entre 2140 euros et 13 244 euros (Considéré comme le maximum) Votre allocation chômage journalière brute sera alors de 57% du salaire journalier de référence.
  • Il existe un cas particulier pour les personnes qui exerçaient un métier “réduit” et qui chaque moins percevaient un salaire tout aussi réduit à la fin de leur contrat de travail. Dans ce cas précis, la période de référence qui sert au calcul de l’ARE peut facilement se voir décalée.

Quelles sont les rémunérations prises en compte lors du calcul ?

Principalement basé sur le salaire mensuel brut, plusieurs autres rémunérations peuvent être prises en compte lors du calcul.

Quelles sont les rémunération qui comptent ? Principalement les indemnités, les primes et les gratifications.

Quelles sont celles qui ne le sont pas ? Les indemnités de licenciement, celles de fin de contrat, et les congés payés.

Au choix :